Extraits

Talas, ou l’Empire abbasside face à la Chine

“(…) Les Abbassides au service du calife Abū l-ʿAbbās al-Saffāḥ ont à cet instant à leur tête le général Ziyād ibn Sāliḥ al-Khuzāʿī. L’armée est alors celle-là même qui vient, il y a quelques mois, de renverser le dernier calife omeyyade et ses troupes avant d’avoir eu à pacifier l’Orient et rallier à eux les réfractaires. Selon les sources musulmanes, l’armée abbasside pouvait compter près de 60 000 hommes – 40 000 Arabes et 20 000 Turcs – auxquels s’étaient ajoutés des contingents de bouddhistes du Tibet ayant rallié le Califat contre la Chine. (…) Se faisant face aux abords de la rivière Talas dans l’actuel Kirghizistan, les deux armées allaient se battre durant quatre jours, cinq selon d’autres sources. Aidés de leurs archers, les Chinois infligent d’abord aux musulmans de larges pertes; leur répondant à l’aide de leurs cavaliers, les musulmans parviennent cependant à maintenir les Chinois à distance (…)”

Renaud K.

L’intégralité de cet article est à retrouver dans le numéro 6 de Sarrazins, en vente ici :