Robert de St Alban, un croisé devenu mujahid

L’arrivée du sultan d’Egypte Ṣalāḥ ad-Dīn sur la scène internationale à la fin du 12e siècle chrétien avait causé le choc parmi les Croisés et Églises d’Europe et d’Orient. Menant le Jihad contre le bloc chrétien ayant trouvé pied en Palestine, il avait rassemblé les musulmans de tout un monde autour de sa personne et multiplié les victoires et succès diplomatiques. Charismatique, pieux, fort et bon prince, l’on reconnaissait alors jusque dans les rangs ennemis la grandeur de celui qui allait donner le premier coup de grâce à la Croisade. Fascinés par l’homme et son environnement, l’Orient médiéval, de nombreux hommes parmi les Croisés avaient ainsi été jusqu’à quitter leur roi, pour se tourner vers Ṣalāḥ ad-Dīn et embrasser de surcroît l’islam. En 581 de l’hégire (1185), deux ans avant la reprise de Jérusalem, un Templier du nom de Robert de St Alban frappait alors à la porte du sultan afin de porter le glaive en son nom et en celui d’Allah. Récitant sa nouvelle attestation de foi, il abandonnait le christianisme et devenait l’un des généraux de l’armée musulmane les plus en vue. Ṣalāḥ ad-Dīn lui confiait un régiment, puis même, une nièce avec laquelle il pouvait se marier et intégrer la large famille du sultan. Participant en 583H (1187) à la bataille de Hattin – désastreuse pour les Croisés – il assistait à la conversion à l’islam d’autres des chevaliers du roi de Jérusalem, Guy, qui avaient préféré déserter le camp du Christ pour celui des musulmans. Peu après, Robert de St Alban s’illustrait encore lors de la mémorable reprise de Jérusalem, siège qui allait mettre fin au siècle de domination chrétienne sur la cité sainte. Détesté de ses anciens frères jusqu’en Europe de l’Ouest, fort apprécié de sa famille nouvelle en terre d’Islam, il mourait parmi les siens peu après être rentré dans la légende. 

Renaud K.


Pour en savoir plus :

  • The experience of crusading, Volume 1 By Jonathan Simon Christopher Riley-Smith, Peter W. Edbury, Jonathan P. Phillips, p.195
  • English participation in the crusades, 1150-1220, by Beatrice Nina Siedschlag, p.49
  • Pirates and the Lost Templar Fleet, By David Hatcher Childress p. 94
Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.