Quss Ibn Sāʿida, premier sur le rap ?

Posted on Posted inEn bref

Quss Ibn Sāʿida est un personnage énigmatique. Inclus dans la liste des Hanifs, ces monothéistes d’entre les deux Révélations, il était considéré, du fait de son rejet des idoles, du christianisme et du judaïsme, comme un étranger parmi ses gens. On le présente d’ailleurs comme un précurseur de l’islam ayant annoncé la venue d’un Messager venu rappeler la religion originelle. Le Prophète Muḥammad ﷺ s’était, selon un Hadith reconnu, enquis de Quss auprès de sa tribu venue adhérer à l’islam et, apprenant qu’il était mort, récita un discours qu’il avait entendu de lui jadis, se faisant rappeler par Abū Bakr de ses vers. Il s’était aussi écrié: « je souhaite qu’au Jour de la Résurrection, il soit ressuscité en formant un peuple à lui seul ». Grand orateur, il était considéré comme le plus éloquent des Arabes d’avant l’islam. Plus qu’un poète, Quss Ibn Sāʿida avait pour habitude de réciter ses rimes, puissantes et taquines, suivant des règles tout à fait différentes et sous une rythmique enjouée; certains observateurs contemporains n’hésitent ainsi pas à voir en son art une forme de rap avant l’âge.

 

Renaud K.


Pour en savoir plus :

  • Lammens, H., “Ḳuss Ibn Sāʿida”, in: Encyclopaedia of Islam, First Edition (1913-1936)
  • Charles Pellat, Ḳuss Ibn Sāʿida, E12, vol.5
  • Resit Haylamaz, Fatih Harpci, Sultan of hearths : Prophet Muhammad