Quand le Coran était interdit en France

Posted on Posted inEn bref

16e siècle chrétien, la France catholique est en guerre contre le protestantisme. Si les musulmans sont absents du royaume, une inédite mesure anti-musulmane est pourtant prise : un édit fait interdire, en 1564, la possession du Coran. L’objectif n’est alors pas de brider la liberté religieuse des adeptes de l’islam, avec qui la France – alliée aux Ottomans – est plutôt en bon terme, mais d’éviter que le Livre ne pervertisse les foules. L’islam est à ce moment encore vu comme une religion pernicieuse et libérale; les « mahométans » tels des êtres subversifs, trop attachés à la chair. Le Coran fournissait par ailleurs aux ennemis de l’Eglise de Rome nombre d’arguments servant à la réfuter. Mais la mesure n’eut peu d’effets. Émergence de l’orientalisme oblige, le Coran va au même instant circuler en France comme jamais; de premiers véritables travaux universitaires paraissent à son sujet.

Renaud K.