Quand le Coran était interdit en France

16e siècle chrétien, la France catholique est en guerre contre le protestantisme. Si les musulmans sont absents du royaume, une inédite mesure anti-musulmane est pourtant prise : un édit fait interdire, en 1564, la possession du Coran. L’objectif n’est alors pas de brider la liberté religieuse des adeptes de l’islam, avec qui la France – alliée aux Ottomans – est plutôt en bon terme, mais d’éviter que le Livre ne pervertisse les foules. L’islam est à ce moment encore vu comme une religion pernicieuse et libérale; les “mahométans” tels des êtres subversifs, trop attachés à la chair. Le Coran fournissait par ailleurs aux ennemis de l’Eglise de Rome nombre d’arguments servant à la réfuter. Mais la mesure n’eut peu d’effets. Émergence de l’orientalisme oblige, le Coran va au même instant circuler en France comme jamais; de premiers véritables travaux universitaires paraissent à son sujet.

Renaud K.

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.