Pour quelques dirhams de plus…


Détenues très souvent par des collectionneurs privés du Golfe, de nombreuses pièces de monnaie musulmanes datant du premier siècle de l’hégire ont été depuis retrouvées et authentifiées. Voici trois d’entre elles. Sur la première photo, nous pouvons apercevoir une pièce de monnaie frappée à l’époque du règne du compagnon et calife ʿUmar ibn al-Khaṭṭāb. Datée de l’an 20 de l’hégire (641), elle est la plus ancienne monnaie musulmane retrouvée. Sur la deuxième photo, il est question d’un dirham daté de l’an 41H (661), soit du temps du règne d’ʿAlī ibn Abī Ṭālib. Sur la troisième photo, il s’agit d’un dirham frappé, dans les années 60 de l’hégire (680) à l’époque du califat d’Abdallāh Ibn al-Zubeyr. Sorte d'”anti-calife”, il avait été de ces compagnons ayant refusé le règne de Yazīd ibn Muʿāwiya, second calife omeyyade, ceci en entamant une révolte l’ayant mené un temps au pouvoir au Hijaz. Toutes frappées dans les ateliers monétaires de Perse peu après la chute de l’Empire millénaire des Sassanides, chacune de ces pièces porte des éléments reconnaissables. Outre les mentions “Bismillah” ou “Muhammad rassul Allah”, on y voit encore l’étoile et le croissant, et même le portrait sensé représenter la figure de l’autorité d’époque. Elles furent peu à peu remplacées par de nouvelles pièces, sans plus aucun portrait, par les Omeyyades avant la fin du 1er siècle de l’hégire.

 

 

Renaud K.


Pour en savoir plus :

  • Porteous, John (1969). “The Imperial Foundations”. Coins in History: A Survey of Coinage from the Reform of Diocletian to the Latin Monetary Union. Weidenfeld and Nicolson.
  • Ahamed Kameel Mydin Meera, The Islamic gold dinar, Pelanduk Publications, 2002
  • Islamic coins and their values, vol. 1., Tim Wilkes, Spink & Son Ltd, 2005

 

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.