Parlez-vous arabo-français ?

Posted on Posted inArticles

Langue du Coran, de l’islam et sa civilisation, l’arabe est la source de bien des emprunts dans diverses langues. Le français, langue forte, mondialement installée et aux origines latines certaines, fait bien partie de ces langues-là.

 

Dans l’habillement, les mots tels que jupe, gilet, sarouel, caban, babouche, coton ou chemise ont tous pour racine la langue arabe. Dans la gastronomie, ce sont les termes que sont sirop, pêche, café, orange, épinard, artichaut, taboulé ou abricot qui viennent de cette même langue. Dans les sciences physiques et naturelles, l’arabe est partout. Si déjà plus de 500 étoiles portent des noms forgés à partir de l’arabe, algorithme, arobase, chiffre – et le chiffre zéro – viennent aussi tout droit d’Orient. Amalgame, amiral, caïd, tasse, nuque, sorbet, sofa, récif, tambour, matraque, masque, amulette, goudron, kermesse, laque, mousson, chérif, momie, hasard, camaïeu, toubib, ouat, pastèque, nabab, truchement, quintal, razzia, safari, tartre, alchimie, volcan, civette, fardeau, arsenal, talisman, azur, soude, alcool, ambre, etc… Tous ont encore une origine arabe. D’autres viennent du Maghreb, comme bougie, du nom de la ville où était fabriquée ce type de chandelle, aujourd’hui Béjaïa. Citons encore le cas du zouave, de fissa (vite) ou de bésef (beaucoup) venus avec la colonisation française de l’Algérie. Le lexicographe Roland Laffitte estime ainsi que près de 800 mots couramment utilisés en français proviennent de l’arabe. On parle parfois au total de près de 15% des mots français. Souvent, les termes ont été latinisés au moment de leur introduction, essentiellement après les Croisades et avec la Renaissance, démarrée au 12e siècle chrétien au cours de laquelle un nombre considérable d’oeuvres issues de l’arabe sont traduites en latin. La Reconquista de l’Espagne musulmane va largement permettre à cela. À titre de comparaison, le gaulois, langue des Celtes ayant occupé le sol français il y a deux millénaires a offert moins de 100 mots à la langue française moderne. En certains cas, l’arabe n’a cependant été que l’intermédiaire d’autres langues anciennes tels l’akkadien, l’araméen, le syriaque, le sanskrit, le perse ou l’hébreu. Le mot sucre pris de l’arabe vient par exemple du sanskrit ; satin vient quant lui du chinois.

 

Avec près de 250 millions de locuteurs usuels dans le monde, la langue arabe est quatrième langue la plus parlée après l’anglais, le mandarin et l’espagnol.

 

Renaud K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.