Ode à l’amour d’un ʿĀlim andalou

“(…) La poésie amoureuse est mise à l’honneur par un certain nombre de lettrés de l’Espagne musulmane. L’une des figures emblématiques de ce courant est Ibn Hazm (…). Illustre historien, juriste, théologien, moraliste et poète, né durant la période Omeyyade, en 384H (994) à Cordoue. Ses recueils comptent 400 œuvres environ, et ce, sur différentes thématiques, dont la plupart d’entre eux, ont été brûlés par ses nombreux opposants. L’une d’elles qui le caractérisent fortement et à laquelle il doit, d’une certaine manière, sa renommée auprès du lectorat commun, se trouve dans le sujet de l’amour. Par ses différentes lignes, il est également connu en tant que véritable théoricien et précurseur de l’amour courtois ou « hubb al-muruwa » (soumission à l’être aimé). Le célèbre traité universel, le Collier de la Colombe, de l’amour et des amants ou Tawq al-ḥamāma fī l-ulfa wa-l-ullāf, qu’il a écrit en 412H (1022), est incontestablement son œuvre phare autour de la dimension amoureuse. Il y part- age des analyses autour de l’amour, empreintes de philosophie musulmane, de vers et de prose. À sa lecture, on note assez rapidement les éléments autobiographiques, marqués de beaucoup de sincérité, qu’il a souhaité intégrer pour illustrer ses propos. Fidèle aux méthodes de l’adab, Ibn Hazm cherche à éduquer tout en distrayant ses lecteurs. (…)”

Cet extrait est issu du N°3 de Sarrazins, à commander ici :

https://www.sarrazins.fr/produit/sarrazins-n3-pre-commande/

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.