Extraits

Muʿāwiya, ce calife conquérant

« (…) Muʿāwiya sait aussi ménager ses troupes et officiers : il lutte (…) contre les Byzantins au nord, fait la conquête de l’Arménie et lance la première des expéditions maritimes de l’Islam (…). Une célèbre bataille des mâts, au large des côtes anatoliennes, constitue ainsi, en 35H (655G), le premier affrontement naval des musulmans. (…) Fort d’une armée de fidèles, il a encore à ses côtés des personnages respectés sur le terrain de la guerre, ainsi (…) d’ʿAbd al-Raḥmān, fils du célèbre Khālid ibn al-Walid. (…) Allant à l’ouest, les forces omeyyades conquièrent la Libye et fondent al-Qayrawān en Tunisie. Le célèbre ʿUqba ibn Nāfiʿ mène à cet instant la conquête du Maghreb, au point d’atteindre l’Atlantique, et de premières tribus berbères embrassent l’islam. Sous Muʿāwiya, les musulmans prennent aussi Rhodes et la Crète (…). À l’est, la conquête de ce qui reste de la Perse est ordonnée et Muʿāwiya envoie des hommes jusqu’à Kaboul. En 49H (669G), Muʿāwiya fait même envoyer Yazīd, son fils, contre Constantinople, l’illustre capitale des Romains d’Orient, centre du christianisme d’époque et cité la mieux fortifiée au monde. (…) le Califat intègre encore dans son domaine la quasi-totalité de l’Anatolie et une partie du Caucase. (…) à la moitié de son règne, on note l’envoi de près de six expéditions (terrestres et maritimes), à l’année. (…) Après la famine ayant touché l’Arabie à la moitié du 7e siècle chrétien, Muʿāwiya a aussi fait l’achat de grandes étendues dans toute la péninsule afin d’y investir de l’argent dans l’idée de développer les terres à des fins agricoles. Des puits, des réservoirs, des barrages et des canaux sont construits un peu partout et l’on note l’apparition de vastes champs et zones vertes autour de La Mecque et ailleurs (…). L’économie se développe et un marché international se met doucement en place, bénéficiant d’une ouverture frontalière permettant des connexions inédites, de Médine à Alexandrie, de Tripoli à Madain, l’ancienne capitale des Sassanides. (…) »

Retrouvez cet extrait dans « Les 101 grands hommes de l’Islam », en précommande ici : https://www.sarrazins.fr/produit/les-101-grands-hommes-de-lislam/