Les Ikhwans, ou le cauchemar des Saoud

Posted on Posted inEn bref

Alors que l’actuel royaume saoudien s’apprêtait à se former, Ibn Saoud, son fondateur, devait affronter une menace des plus conséquentes : sa propre milice, les Ikhwans.

Créée en 1330 de l’hégire (1912), cette milice était constituée d’hommes issus de tribus bédouines du Nejd. Imprégnés de l’idéologie hanbalite réformée des imams du Nejd et exhalteurs de la pensée de l’imam Ibn Abdel Wahhab, ces hommes avaient été armés pour assurer la conquête de l’Arabie par les Saoud. Intransigeants, ils étaient devenus les acteurs d’un Jihad total et sans rémission. Armés de sabres et à cheval, ils s’étaient alors jetés hors d’Arabie à lancer des raids vers tous les États voisins (Irak, Transjordannie) avant de se heurter aux Anglais, qui, en représailles, bombarderont le Nejd. Refusant à terme d’obéir aux Saoud qui tendaient à normaliser leurs relations internationales, ils vont alors livrer de 1928 à 1930 une guerre totale au roi et à ses savants qu’ils déclarèrent impies.

Soutenu par les Anglais, les Saoud finirent par faire tuer les leaders et déposer le reste, qui, rapidement, finira par intégrer les forces de sécurité régulières du royaume.

Renaud K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.