L’aide ottomane aux Irlandais

Posted on Posted inEn bref

En 1261 de l’hégire (1845) l’Irlande subissait sa Grande Famine, provoquant la mort de près un million de personnes sur sept ans. Occupée par un royaume d’Angleterre acquis au protestantisme, l’Irlande, catholique, reçut en 1263 H (1847) une aide pour le moins inattendue. 1000 livres sterling leur avaient été délivrées par le calife des Ottomans, Abdul Majid Ier. D’après certaines sources, ce ne sont pas moins de 10 000 livres sterling qui devaient leur arriver. Mais dissuadés par l’ambassadeur anglais Lord Cowley, les Ottomans durent revoir leurs intentions. Pour cause, la reine Victoria d’alors, souveraine des Anglais, n’avait réalisé qu’un don à la hauteur de 2000 livres à l’Irlande (1000 selon d’autres sources). Offrir davantage que la reine aurait mené tout droit à l’incident diplomatique. Qu’à cela ne tienne, le calife aurait en compensation envoyé plusieurs navires remplis de vivres, accostant au port de Drogheba, près de Dublin. Touchés par le geste, les Irlandais de ladite ville feront élever cent cinquante ans plus tard une plaque commémorant l’événement.

 

Renaud K.