Extraits

La création de l’ordre des Janissaires

« À la fin du 14e siècle chrétien, les Ottomans ont en trois générations déjà conquis plusieurs milliers de km2 de l’Anatolie à l’Europe de l’Est. Le sultan de l’instant est Murād 1er. Constamment à la guerre, il pénètre le Royaume serbe et la Bulgarie jusqu’à complètement encercler l’Empire byzantin, mais il manque d’hommes, et surtout, d’une armée faite de professionnels. C’est ainsi qu’il crée ce qui sera longtemps le corps d’armée le plus craint au monde : les Janissaires. Il s’agit alors de jeunes chrétiens pris en terre conquise selon le principe du devchirmé : les autorités ottomanes s’arrêtent dans un village et prélèvent un garçon tous les 40 foyers afin d’en faire des soldats d’élite. Si le procédé suscite des résistances, et quelques drames humains, il s’agit pour de nombreuses familles (paysannes et tout juste sorties de la féodalité) de fournir à leur descendance un avenir meilleur. En effet, en intégrant le rang des Janissaires, les garçons prélevés se voient assurer une carrière toute tracée : payés, nourris et logés, ils peuvent gagner les grands cercles de l’État et même, pour certains, prétendre au titre d’amiral ou vizir (premier ministre). Envoyés dans des familles d’accueil en Anatolie, ils sont alors élevés dans l’islam et d’abord employés comme main d’œuvre à la terre. Envoyées ensuite à l’école, les recrues reçoivent une formation militaire des plus complètes et y apprennent un métier. Beaucoup deviennent soldats, mais certains intègrent le corps des ingénieurs, des maîtres-chiens, des artisans ou cuisiniers, selon les besoins. »

Retrouvez l’intégralité de ce texte dans « Les 101 grands moments de l’Islam », en vente ici : https://www.sarrazins.fr/…/les-101-grands-moments-de…/