İskilipli Mehmed, l’imam et martyr au fez

Posted on Posted inEn bref

Imam turc né en 1292 de l’hégire (1875), İskilipli Mehmed Atıf Hoca fut l’un des plus ardents opposants au nationalisme promu par les Jeunes Turcs. Enseignant et ‘alim reconnu, il est l’auteur d’un ouvrage, publié en 1342H (1924), ayant fait date : le Frenk Mukallitliği ve Şapka. Alors que Kemal Atatürk venait de prendre le pouvoir, entamant sa politique de laïcisation forcée de la Turquie, le docte d’Istanbul réaffirmait l’importance d’avoir à gérer l’État avec la Shari’ah, condamnant sans compromis l’occidentalisation des musulmans de son pays. L’alcool, la prostitution, le théâtre, la danse et le port du chapeau occidental étaient autant d’éléments qui furent l’objet de ses critiques. Symbole, pour lui, de l’acculturation de ses gens, le couvre-chef de l’infidèle n’allait d’ailleurs pas tarder à être imposé par décret, par Atatürk, qui souhaitait éradiquer le port du fez propre aux musulmans. La logique fut celle du modernisme, les conséquences furent violentes. Après plusieurs passages en prison, l’imam turc était peu après à nouveau arrêté, lors des vagues d’arrestation ayant suivi les émeutes menées contre Atatürk suite à cette mesure. Envoyé à Ankara le 10 joumada al-thani 1344H (26 décembre 1925), il est jugé un mois après, pour être condamné à mort. Il est pendu, comme d’autres avant et après lui, le 21 rajab 1344H (4 février 1926).

 

Renaud K.


Pour en savoir plus :

  • Ahmet Şeyhun, Islamist Thinkers in the Late Ottoman Empire and Early Turkish Republic, BRILL (2014)
  • Binnaz Toprak: Islam and Political Development in Turkey, BRILL, 1981
  • Yιlmaz, Hale. Becoming Turkish. Syracuse University Press.