Extraits

Ibn Kathīr

L’extrait

« Ibn Kathīr est né autour de l’an 701H (1301G) à Bosra, cité caravanière près de Damas, dans une famille descendant (…) des Quraysh. L’époque est au règne des Mamelouks bahrites qui, depuis l’Égypte, règnent sur le Moyen-Orient et ont fait de leur Sultanat le centre de l’Islam à cet instant. (…) Ses maîtres sont alors des traditionnistes (…) attachés à la lettre du Qur’ān (…). Il est d’ailleurs, un élève d’Ibn Taymiyya (…). Étudiant l’histoire, il s’attache (…) à l’érudit al-Birzālī (…) ; ailleurs, il atteint le rang de spécialiste (…) dans le domaine du Ḥadīth. (…) (Dans) les années 740H (1340G) (…) Ibn Kathir (…) participe alors à des conseils d’inquisition, durant lesquels il offre ses jugements à l’égard d’hérétiques (…). Rappelant publiquement les émirs (…) à la réconciliation, Ibn Kathīr (…) enjoint les musulmans à la lutte contre les Francs. S’il n’occupe aucune fonction dans l’appareil d’État, il est fréquemment consulté par les gens de pouvoir. Ses décisions sont si respectées qu’on vient même le voir lorsqu’il est question d’urbanisme et de politique sanitaire. (…) À partir de 767H (1366G), une chaire d’exégèse coranique à la mosquée des Omeyyades à Damas lui est offerte (et) supervise la lecture du Ṣaḥīḥ d’al-Bukhārī à divers endroits dans Damas. Mais c’est dans l’exégèse coranique et l’histoire que son nom sera (…) retenu. Avec son Tafsīr, directement inspiré de (celui) d’Ibn Taymiyya et de l’exégèse de Ṭabarī, Ibn Kathīr propose de n’interpréter le Qur’ān qu’à travers le Qur’ān, puis la Sunna, et les avis des compagnons et de leurs successeurs. (…) Mais son opus majeur est bien sa (…) Bidāya wa-l-nihāya, une œuvre maîtresse de l’historiographie musulmane. (…) ».

Retrouvez cet extrait dans « Les 101 grands hommes de l’Islam », en vente ici :

https://www.sarrazins.fr/produit/les-101-grands-hommes-de-lislam/