“(…) Ibn al-Haytham publie peu après son ouvrage le plus fameux, le Kitāb al-Manāẓir (Traité sur l’optique). Son livre est une révolution. Il y contient alors les premières explications et descriptions dans le domaine de la psychologie de la perception visuelle (posant de nouvelles bases en matière de perspectives dans l’art) et des illusions d’optique ainsi qu’une réfutation de la théorie de l’intromission d’Aristote; pour Ibn al-Haytham, c’est la lumière qui entre dans l’œil, et non le contraire. Il va notamment pour cela utiliser une chambre noire dont on lui doit l’invention et qui plus tard inspirera la création de l’appareil photo. Formulant de nouvelles lois quant à la réflexion de la lumière et de ses rayons, Ibn al-Haytham y émet aussi de nouvelles idées sur les aspects électromagnétiques de la lumière, sa vitesse et sa propagation. On lui doit même la première définition concrète du crépuscule. Il est encore le premier à réaliser une description anatomique et détaillée de l’œil, faisant observer que le cristallin est la partie de l’œil où se réalise le processus de la vision, montrant comment l’image est transmise par le nerf optique au cerveau. Traduit le siècle suivant en latin, son oeuvre a alors un impact considérable et c’est sur la base du Kitāb al-Manāẓir que les lunettes de vue sont inventées ensuite en Italie. (…) Prouvant que la lumière émise par la Lune provient du Soleil, il traite de l’attraction des masses si justement que ses contemporains estiment qu’il avait connaissance de l’accélération gra-vitationnelle. Toutes ses réalisations sont alors dues à une méthode qu’il est le premier à mettre en place. En somme, elle consistait à observer, énoncer sa problématique, formuler son hypothèse, tester celle-ci en usant de l’expérience, interpréter les données de cette dernière pour ensuite en publier les conclusions. Ibn al-Haytham avait par là tout simplement posé les fondements de la science expérimentale et était devenu le premier véritable scientifique de l’histoire. (…)”

Cet extrait est à retrouver dans “Les 101 grands moments de l’Islam, à précommander ici :