Ibn Abbas, père des éxégètes

Abd Allah ibn Abbas est l’un des plus grands personnages de l’islam. Proche parent et compagnon du Prophète Muhammad ﷺ, il est considéré par les Musulmans comme l’exégète le plus au fait du Coran et l’un des plus fiables transmetteurs de la tradition prophétique (Sunna).

Né autour de l’an 619 de l’ère chrétienne, il a pour père al Abbas ibn Abd al Muttalib, l’oncle du Messager d’Allah ﷺ. Cousin de ce dernier, il a pour mère la fameuse Umm al-Fadl Lubaba, seconde femme à s’être convertie à l’islam. Présenté au Prophète Muhammad ﷺ dès son plus jeune âge, il restera à ses côtés jusqu’à la fin de sa vie, l’aidant dans ses tâches et mémorisant le moindre de ses faits et gestes. Il a seulement la douzaine d’années entamée quand le Messager ﷺ mourut.

De son vivant, le Prophète ﷺ avait fait une invocation toute spéciale à destination du jeune homme. “Ô Allah ! Donnes-lui la compréhension du Coran” avait-il demandé au Seigneur des mondes. Il ne fut que peu de temps aux observateurs pour se rendre compte que l’invocation avait bien été exaucée. Dès le règne du 1er calife de l’histoire, Abu Bakr, la maison d’Ibn Abbas était devenue une véritable université, tout un chacun y venait avec ses questions sur le Coran, repartant avec ses réponses. En parallèle, il allait çà et là trouver les compagnons afin de répertorier et transmettre le plus de hadiths possible. Sous le règne d’Omar ibn al Khattab, malgré son jeune âge, ibn Abbas participait régulièrement aux réunions rassemblant l’élite des Compagnons, dont des vétérans de Badr, en lesquelles il savait prodiguer de ses conseils et savoirs. Son exégèse coranique fit à chaque occasion mouche, rencontrant toute l’approbation du calife et ses conseillers.

Alors que les tensions viraient en conflit entre les Musulmans après le règne du troisième calife Uthman, Ibn Abbas préféra se ranger derrière son successeur, Ali, dans son conflit l’opposant au compagnon et gouverneur Mu’awiya. Il avait alors joué un rôle capital dans la tentative de résolution des violences qui là avaient déjà fait de nombreux morts, en invitant les plus zélés partisans d’Ali (les Khawarij), ceux-là qui avaient refusé l’arbitrage censé ramener la paix entre les deux factions, à poser les armes. Se rendant seul dans leur fief et armé de ses uniques connaissances religieuses, il avait convaincu 20 000 des 24 000 rebelles à rejoindre le camp du commandeur des croyants. Se gardant de prendre part aux révoltes ayant émaillé ensuite l’ère omeyyade, entretenant de réguliers échanges avec le calife et roi Mu’awiya, il s’était concentré à diffuser de ce qu’il avait plus tôt appris.

Toujours en quête de nouveaux hadith, il aura en quelques années rapporté pas moins de 1600 textes que nous retrouverons plus tard dans les recueils de hadiths des imams Muslim et al Bukhari. Devenu un enseignant de premier ordre, ses élèves seront encore après lui les principaux exégètes de leurs temps. L’un d’eux, Ikrima al Barbari (m. 105H), un berbère fait esclave et vendu à Ibn Abbas, sera jusqu’au bout considéré par ce dernier comme son propre fils. Entré dans la dernière étape de sa vie, Ibn Abbas, devenu aveugle, l’avait alors sommé de rester à La Mecque afin de délivrer fatwa à sa place. Un autre de ses élèves, Sa’id ibn Jubayr (m. 95H), sera lui l’un des plus grands juristes et juges de Koufa en Irak, avant d’être condamné à mort par le gouverneur omeyyade al Hajjaj ibn Yussef pour s’être révolté contre son ordre. 

D’une riche et éminente yéménite, Zahra bint Misrah, il aura 7 enfants dont l’un, Ali ibn Abdullah, sera le grand père de des deux premiers souverains abbassides ayant remplacé les Omeyyades. D’une servante il aura encore une fille, Asma. Il quitta ce monde en l’an 68 de l’hégire (687) à At Ta’if en Arabie à l’âge de 71 ans. Respecté à la fois par les Sunnites et Chiites, c’est l’ensemble des savants parmi les Salaf as Salihin (pieux prédécesseurs) qui le loueront, renvoyant chaque étudiant à son exégèse ou à celui de ses élèves. 

 

Renaud K.

 


 

Pour en savoir plus :

https://fr.scribd.com/doc/275945983/Tafsir-Ibn-Abbas-en-Francais

https://archive.is/20090528032416/http://www.msawest.com/islam/history/biographies/sahaabah/bio.ABDULLAH_IBN_ABBAS.html

https://fr.scribd.com/document/120456199/Ibn-Abbas-Biography