Extrait Sarrazins N°6 – De l’Islam et la Russie

“ (…) À Moscou, le tsar pavoise et célèbre sa victoire en faisant élever la cathédrale Saint-Basile sur la place Rouge ; il ordonne également qu’un croissant soit désormais placé sous les croix qui dominent les coupoles des églises orthodoxes, symbole de son triomphe sur les musulmans de Kazan. Et après une série de cruelles campagnes répressives contre les populations de la Volga, c’est au tour du Khanat turc voisin d’Astrakhan de connaître la fureur d’Ivan le Terrible : en 961H (1554) et en 963H (1556), deux campagnes rondement menées lui permettent de prendre cette prospère cité musulmane établie à l’embouchure de la Volga dans la mer Caspienne et d’y extirper à nouveau toute trace de la foi de Muḥammad (pssl). La ville est méthodiquement rasée et symboliquement reconstruite par des colons chrétiens, une dizaine de kilomètres plus loin. Cette fois, le tsar Ivan domine toute la Volga ; une expansion majeure qui lui donne accès à de vastes territoires stratégiques et fait définitivement passer la Russie du statut d’état médiéval excentré à celui de véritable empire – quoi qu’à un immense coût humain et financier. Ne reste plus, donc, pour faire face à Moscou que le khanat de Crimée, protectorat nominal des Ottomans qui règne sur une bonne partie de l’Ukraine et du sud de la Russie moderne. Et à Constantinople, l’on s’inquiète : la superpuissance musulmane de l’époque voit en effet d’un mauvais oeil cet expansionnisme d’un état croisé en pleine ascension qui menace ses alliés et routes commerciales. En 975H (1568), le grand vizir Soḳollu Meḥmed Pasha lance donc un corps expéditionnaire composé de janissaires ottomans et de cavaliers tatars pour tenter de reprendre Astrakhan et surtout creuser un canal entre les grands fleuves du Don et de la Volga qui permettrait de protéger les terres musulmanes de la prédation russe. Si l’initiative était visionnaire, elle tourne vite au désastre par une série de coups du sort et inaugure bien tristement les guerres russo-ottomanes. La Sublime Porte est toutefois encore assez puissante pour inspirer la crainte au tsar, et un traité de paix vient rétablir la libre circulation des pèlerins et marchands musulmans à travers la Russie en 978H (1570). L’année suivante, le khan de Crimée prend le relais et lance un raid de grande envergure sur Moscou pour venger ses cousins de Kazan et d’Astrakhan. À la tête de cent mille hommes, il razzie toute la région et provoque le célèbre incendie de Moscou qui embrase toute la capitale russe suite à l’apparition d’un vent soudain et à l’explosion de la poudrière du Kremlin (…) Humilié par l’impitoyable destruction de sa capitale, Ivan le Terrible relève toutefois rapidement la tête et parvient à repousser un nouveau puissant raid en 980H (1572) : cette fois, la Volga est définitivement perdue pour l’islam. Désormais sans espoir de secours extérieur, les musulmans des provinces soumises à Moscou sont victimes d’une politique de russification et de christianisation forcée. S’ils ne sont pas systématiquement expulsés comme en Espagne, ils sont férocement réprimés par des mesures sans cesse croissantes d’exclusion sociale et de discrimination, tandis que les symboles extérieurs de la culture islamique sont pourchassés et détruits. “L’apostasie” – en réalité, le retour à l’islam des musulmans baptisés de force à l’Église – est sévèrement punie par l’emprisonnement et la torture, tandis que tout musulman ayant tenté de faire oeuvre de prosélytisme à l’égard d’un chrétien est condamné au bûcher. Le pouvoir russe cherche également à modifier l’équilibre démographique par la spoliation des terres et le soutien à l’installation de colons chrétiens ; plus loin, l’on essaie aussi d’affaiblir la puissance sociale et collective de l’islam par la ré-introduction et la promotion d’éléments culturels pré-islamiques autant que la conscription des élites locales au sein de hautes institutions militaires russes. (…)”

L’intégralité de notre dossier “L’islam et la Russie” est à retrouver dans le N°6 de Sarrazins, à commander ici :

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.