Ertuğrul, père des Ottomans

Ertuğrul fait partie de ces personnages de l’Islam parmi les plus emblématiques dont on sait pourtant le moins de choses. Pour cause, sa date et son lieu de naissance nous sont inconnus et nous n’en savons pas davantage sur son éducation et sa personnalité. Il est alors, et surtout, connu comme  le père de l’illustre Othmān Ghāzī, fondateur de la dynastie ottomane qui bientôt allait, sur six siècles, dominer le monde de l’Islam et servir de rempart à la chrétienté d’Europe. Fils de Süleymān Shāh, chef de la tribu Kayı, Ertuğrul est un Turc parmi les Oghouzes, peuple d’Asie centrale occidentale ayant dû migrer en Anatolie afin d’échapper aux conquêtes mongoles entamées par Gengis Khan. Sur place et une fois son père mort, Ertuğrul aurait été de ceux ayant servi le Sultanat de Rum, Etat islamique tenu par une branche des Seldjoukides, bâti sur une partie de l’Empire byzantin annexé. Ses faits d’armes le font entourer de nombreux partisans – 400 chefs de famille aux premières heures – et lui permettent de se tailler une part de choix dans le Sultanat; le sultan Kayqubad I lui concède un territoire, Karaca Dağ, une zone montagneuse près d’Angora (aujourd’hui Ankara) en récompense de sa bravoure contre les chrétiens de Byzance et les Mongols voisins. Agrandissant constamment son domaine par les armes, et sous la bannière du sultan, il établit son fief vers 628H (1231) dans un village bientôt le lieu-dit des Ottomans, Söğüt. Marié à une dame nommée Halime Hatun – il subsiste des divergences quant à son identité – il est dit qu’Ertuğrul aura plusieurs enfants. Mais là encore, nulle certitude sauf le fait qu’il soit bien le père d’Othmān, futur chef de la tribu Kayı et donc, père des Ottomans. C’est de ce dernier et de quelques chroniqueurs plus tardifs que l’on connaît d’ailleurs le nom et les faits d’Ertuğrul. Ayant frappé monnaie en son nom et installé sa sépulture à Söğüt, Osmān avait semble-t-il porté un grand intérêt à maintenir la mémoire de son père. Mourant en 680H (1281), Ertuğrul avait peu de temps avant son décès remis ses prérogatives à Othmān qui, 18 ans plus tard, en 698H (1299), allait s’émanciper du Sultanat de Rum en se faisant élir Bey de son territoire par ses partisans. A cette date démarrait ainsi le récit de l’Empire ottoman. Ertuğrul, personnage aussi fameux qu’entouré de mystères, est depuis resté dans l’historiographie turque et ottomane comme un véritable héros. Une célèbre frégate ottomane – coeur d’un drame ayant depuis durablement lié la Turquie au Japon au 19e siècle chrétien – portera des siècles plus tard son nom quand il orne encore la devanture de mosquées, à Istanbul ainsi qu’au Turkménistan. Ertuğrul a même son propre musée, en son fief historique de Söğüt quand une série télévisée a depuis inscrit son nom dans la culture populaire.

Renaud K.

Pour en savoir plus :

  • V.L. Ménage, s.v. Ertoghrul in Encyclopaedia of Islam, Second Edition, volume II
  • Finkel, Caroline (2005). Osman’s Dream: The Story of the Ottoman Empire, 1300-1923. New York: Basic Books.
  • Fleet, Kate (2010). “The rise of the Ottomans”. In Maribel Fierro (ed.). The New Cambridge History of Islam.

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.