En bref : Jacques Santi, ce pacha de Tunis

Posted on Posted inHistoire

Le fondateur de la dynastie tunisienne des Mouradites n’était ni Berbère, ni Arabe, ni Turc ; c’était un Corse nommé Jacques Santi. Renommé Mourad Bey, ce renégat pris en mer et élevé par le mamelouk Romdhane, 1er bey de Tunis, va gagner en grade en menant le Jihad en mer tout en pacifiant l’intérieur des terres. Fait pacha par l’empire ottoman, il va régner sur la Tunisie de 1022 de l’hégire à sa mort 20 ans plus tard (1613-1631). Obtenant le droit de transmettre son titre à son fils, Hammouda, il pose les bases d’un État puissant et fonde ainsi l’une des dynasties les plus importantes de la future Tunisie.

Renaud K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.