Emmanuel Kant, au nom d’Allah

En 1168H (1755), Emmanuel Kant, l’un des philosophes les plus marquants de l’histoire et fondateur du criticisme et de la doctrine dite de l’idéalisme transcendantal, publie la thèse de doctorat qui allait le faire connaître des milieux universitaires. Signée par son université de Königsberg, la thèse offre sur sa couverture diverses informations en latin, puis en son haut, un épithète dénotant du reste. Pour cause, l’écriture est arabe et la formule, bien connue des musulmans, est la suivante : “Bismillāhi al-raḥmān al-raḥīm”, soit “Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux”. Formule introduisant chaque sourate du Coran (excepté sa neuvième), elle est ici présente comme pour introduire la lecture de son travail. Volonté de l’université de montrer sa toute ouverture aux savoirs aussi étrangers soient-ils ou déclaration sincère du philosophe allemand ? Nul n’a pour l’instant su interpréter la présence inédite de cette Basmala ici.

Renaud K.

Pour en savoir plus :

  • What is islamic philosophy, Roy Jackson, Routledge, 2014
Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.