Du Maroc aux Etats-Unis, une histoire de longue date

Posted on Posted inEn bref

En 1191 de l’hégire (1777), le royaume chérifien et alaouite allait prendre une avance diplomatique sur l’ensemble du monde. En effet, le Maroc est le premier État (avec la régence d’Alger) à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis nouvellement créés. Dix ans plus tard allait encore être ratifié un « Traité d’amitié, de navigation et de commerce » permettant la levée de toute les entraves liées à l’entrée des marchandises sur le sol marocain. En pleine révolution américaine, les navires marchands américains avaient été boycottés par la Grande-Bretagne qui leur refusaient l’octroi d’une sécurité leur permettant de passer en Méditerranée sans embûches. Le Sultan Muhammad III fait ainsi fi des directives britanniques et permet aux Américains de se trouver un pied-à-terre, sécurisé, au Maghreb. En 1204H (1790), le gouvernement américain octroyait encore aux “Maures” du royaume le statut juridique de “Blancs” via un “Moors Sundry Act”, empêchant ainsi toute réduction en esclavage de quelques Marocains que ce soit. C’est d’ailleurs par le Maroc que certains esclaves noirs et musulmans affranchis passaient pour regagner l’Afrique.