De la Corse islamique

” (…) Si des milliers de Maghrébins débarquèrent sur l’île de beauté en vue de la libérer des soldats du Führer lors de la Seconde Guerre mondiale, la présence de musulmans en Corse est beaucoup plus ancienne. De l’an 85H (704) à l’an 483 (1090), de nombreux musulmans (surtout des Arabes) s’y étaient en effet installés – non sans y être chassés régulièrement – pour y vivre, y faire commerce, et surtout pour y lancer des expéditions vers le sud de la France et de l’Italie. Cette Corse approchée par les conquérants d’Orient avant même que l’Espagne le soit est alors – aux premiers siècles de l’hégire – encore à majorité païenne. Ses habitants y adorent les arbres et les feuillages; le christianisme n’y a pas encore fleuri. L’on se rappelle d’ailleurs comment, et avec quelle violence, Charlemagne, et plus tard Ugo Colonna, y avait tenté d’imposer le christianisme lors de sa conquête de l’île. Si les musulmans finissent bien par définitivement quitter le territoire peu avant le démarrage des Croisades, des raids de corsaires musulmans continueront longtemps d’aborder l’île les siècles suivants. Le fameux drapeau corse, qui paraît une première fois en 1168 H (1755) – représenté par une tête de Maure entourée d’un bandana blanc – est en réalité le symbole de la victoire des insulaires sur les sarrasins. La tête est censée être celle d’un soldat maure décapité après bataille et empalée sur une pique. La Sardaigne, plus au sud, adoptera un drapeau similaire. (…)”

Cet article est à retrouver dans le N°4 de Sarrazins, en vente ici :

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.