De Haarlem au Maroc, récit d’un renégat

Posted on Posted inEn bref

Jan Janszoon van Haarlem, Hollandais de Haarlem plus connu sous le nom de Mourad Reis, est l’un des corsaires les plus fameux de l’histoire.

Capturé en mer par les Barbaresques, ces corsaires musulmans d’époque, l’homme atterri à Alger en 1027 de l’hégire (1618), où il se fera Musulman. Se faisant un nom dans tout le Maghreb, en partant faire la course en mer, il aura d’abord accompagné un autre renégat, hollandais, Souleyman Reis, (Ivan Dirkie De Veenboer), pour après aller mieux battre de ses ailes à Salé, au Maroc, où une véritable république de pirate se construisait.

Parti s’y mettre à son compte, il est au milieu de ces corsaires venus d’Andalousie et d’ailleurs, élu grand amiral. Revenu au bout de 3 ans à Alger, son nom aura alors résonné sur bien des mers, jusqu’en Islande d’où il avait ramené des captifs par centaines, aux côtes anglaises qu’il aimait harceler. Capturé à son tour par les Hospitaliers et mis en prison à Malte, il aurait retrouvé la liberté grâce à une grandiose attaque navale menée par le Dey de Tunis.

Regagnant finalement le Maroc, il quittera ce monde peu après avoir retrouvé sa fille venue d’Hollande vers 1051 H (1641).

Renaud K.