Fakhr ad-dīn al-Rāzī, ce réformateur médiéval

(…) Al-Rāzī aura été l’auteur d’une oeuvre conséquente. Si le gros de son travail consistait à faire dans l’exégèse et la philosophie, il aura écrit dans des domaines aussi variés que celui de l’histoire, l’astrologie, la chimie, la médecine, le fiqh, la minéralogie, la philologie ou encore la géométrie. Asharite dans sa croyance à l’image […]

al-Māʾmūn, le calife des savoirs

Fils d’Hārūn al-Rashīd, Abū l-ʿAbbās ʿAbd Allāh dit al-Māʾmūn est le septième calife abbasside. Connu pour son goût des sciences – profanes et religieuses – il est celui qui accorda le plus d’importances à retranscrire en arabe ce qui s’était fait en grec, et surtout, le calife ayant fait du mu’tazilisme la doctrine d’État.   […]

Ibn al-Jawzī, ce savant de Bagdad

Savant le plus prolifique et célèbre de la Bagdad du 12ème siècle chrétien, Abū l-Faraj ‘Abd al-Raḥmān ibn ‘Alī ibn Muḥammad ibn al-Jawzī est un élément majeur de l’école hanbalite.   Né dans la capitale califale en 510H (1116), il entame à seulement vingt ans sa carrière de savant. Polymathe et polémiste reconnu, il opère […]

Ziryāb, superstar d’al Andalus

Il est souvent fait mention de la grandeur de l’Espagne musulmane médiévale. Nombreux en furent les acteurs, mais l’un retient tout particulièrement l’attention de bien des historiens et nostalgiques : Abū al-Ḥasan ʿAlī ibn Nāfi’, plus connu sous le nom de Ziryāb.   C’est en 207 de l’hégire (822), soit plus d’un siècle après sa […]

Hārūn al-Rashīd, calife des mille et une batailles

Hārūn ibn Muḥammad ibn ʿAbd Allāh est le cinquième calife abbāside et le plus connu de tous. Popularisé par le récit des Mille et une nuits, son règne incarne autant l’apogée du califat abbasside que les prémisses de sa chute. Né à Ray au mois de muḥarram de l’année 149 de l’hégire (766), il est […]

Ibn Rustah, cet étonnant explorateur

Ibn Rustah est l’un des premiers géographes et explorateurs de l’ère islamique. Né à Ispahan au début du 3ème siècle hégirien (9ème chrétien), ce Perse n’a pourtant guère voyagé au-dehors de l’Orient. Ce qui nous reste de lui n’est en fait qu’une partie de son oeuvre, soit quelques chapitres issus de son Kitāb al-aʿlāq al-nafīsa […]

Al-Ṭanṭāwī, un ‘alim en Russie

En 1256 de l’hégire (1840), un érudit d’Égypte arrivait aux portes de la ville de Saint-Pétersbourg en Russie : Muḥammad ʻAyyād al-Ṭanṭāwī. Appelé par l’Institut des langues orientales de la ville, il a l’approbation d’Alexandre II, le tsar, pour venir y enseigner l’arabe. Sept ans plus tard, il y préside même la chaire d’études arabes, […]

D’esclave à franc-maçon, le destin d’Angelo Soliman

Né dans la première moitié du 18e siècle chrétien au nord-est du Nigéria au sein du peuple Kanouri, Mmadi Make fut, après un conflit armé sur ses terres, réduit en esclavage pour être vendu en Europe. Débarquant à Marseille alors qu’il n’a pas dix ans, il finit dans les mains d’une marquise qui se charge […]