Asma bint Umays, la dame de ces califes

Asmāʾ bint ʿUmays fut l’une de ces nombreuses femmes parmi les compagnons du Prophète Muḥammad ﷺ. Convertie à l’islam vers 615 de l’ère chrétienne, elle avait pour soeur Salmā bint ʿUmays, l’épouse de Ḥamza ibn ʿAbd al-Muṭṭalib, l’oncle du Prophète Muḥammad ﷺ, et pour demi-soeur, à la fois Maymūna, une des épouses du Prophète ﷺ, et Umm al-Faḍl, mariée à Al-ʿAbbās ibn ʿAbd al-Muṭṭalib. Ayant permi à la transmission de plusieurs dizaines de hadiths, elle est de ces musulmans ayant par deux fois émigré, une première fois en Abyssinie, où elle passa près de 15 ans, une seconde et définitive fois à Médine. Une autre des particularités de cette femme d’exception tient au fait qu’elle a été mariée à trois des plus grands compagnons. Une première fois à Jaʿfar Ibn Abī Ṭālib, avec qui elle eut deux enfants et qui mourra au combat lors de la bataille de Mutah; une seconde fois à Abū Bakr al-Ṣiddīq, avec qui elle eut un autre enfant, Muḥammad; puis une dernière fois à ʿAlī, le frère de son premier mari et futur calife de l’islam. Elle perdra d’ailleurs ʿAlī et son fils Muḥammad à peu près au même moment, lors des premières guerres intra-musulmanes. Mariée à un martyr et à deux des premiers califes, Asmāʾ bint ʿUmays refusera après cela toute autre demande de mariage, se retranchant dans les rangs des prieuses et enseignantes. Elle mourait autour de l’an 40 de l’hégire (660).

Renaud K. 

Pour en savoir plus :

  • Ishkevari, Hasan Yusofi and Umar, Suheyl, “Asmāʾ bint ʿUmays”, in: Encyclopaedia Islamica, Brill, 2008
  • Ali ibn al-Athir. Usd al-Ghābah fi Ma‘rifat al-Ṣaḥābah, pp. 262-271.
  • Pellat, Ch., “Asmāʾ Bint ʿUmays”, in: Encyclopédie de l’Islam, Brill, 2010
Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.