Al-Ghazāl, un Arabe chez les Vikings”Yaḥyā ibn Ḥakam al-Bakrī est un poète arabe comme il en existe beaucoup dans l’Émirat omeyyade de Cordoue du 9e siècle. Plus connu sous le nom d’al-Ghazāl, du fait de la sveltesse de sa silhouette et de sa beauté, il est de ces lettrés ayant trouvé pied dans la cour de l’émir al-Ḥakam Ier (…). Là, il côtoie les grands esprits d’époque et se lie d’ailleurs d’amitié avec le célèbre inventeur ʿAbbās ibn Firnās, accessoirement le premier homme connu à avoir réussi un vol plané par le biais d’un appareil fait de bois et de tissu. Mais c’est passé ses cinquante ans et sous le règne d’ʿAbd al-Raḥmān II qu’il inscrit son nom dans l’histoire. (…) Attaqué sur ses terres par des Vikings démarrant leur sortie de l’Europe, l’émir de Cordoue décide de freiner les envies expansionnistes de ces guerriers du Nord en envoyant vers eux une ambassade (…). Al-Ghazāl est (…) choisi. C’est après un voyage sur l’Atlantique que l’Andalou débarquait sur ce qui serait une partie de la Grande-Bretagne. Il y restera neuf mois. Bien reçu, il étonne les Norrois par son verbe et son audace (il refuse de s’abaisser devant le roi viking et se montre très prosélyte) quand la reine n’avait eu de cesse de l’interroger sur sa culture et religion. (…)”

Cet extrait est à retrouver dans le N°7 de Sarrazins, en vente ici :