Extraits

Abū Huraira, dans l’ombre du Prophète (ﷺ)

« Connu des membres de sa tribu comme un homme à la bonne mémoire, sachant l’histoire et ayant le goût des récits et narrations, Abū Huraira est à peine arrivé à Médine qu’il est déjà vu dans la mosquée du Prophète (pssl) y passer ses journées et nuits. (…) Présent à chacun des prêches du Prophète (pssl) et à toutes les prières collectives, il n’échappe à aucun dire du Messager (pssl) dans sa mosquée et occupe son temps à les mémoriser et à les transmettre aux intéressés. (…) Au contraire du reste des compagnons du Prophète (pssl), Abū Huraira n’a ni femme ni enfants, n’a aucun emploi, n’occupe aucune charge politique, il n’a ni commerce ni troupeau ou terrain à garder. Sa seule préoccupation durant les quatre années passées auprès du Messager d’ALlāh (pssl) aura été de (…) mémoriser (…) ses paroles. Au total (…) 5374 narrations (…) lui sont attribuées (en comptant les répétitions d’un même texte aux chaînes de transmission différentes). (…) il aurait ainsi mémorisé un à deux aḥadīth (unique) par jour. Les narrations rapportées par Abū Hurayra n’ont cependant pas toutes été entendues de la bouche du Prophète (pssl), et nombre de aḥadīth ont été reçus par Abū Hurayra de la part d’autres compagnons. Aussi, la plupart des propos qu’il rapporte sont aussi rapportés par d’autres. (…) Personnage parmi les plus respectés (…) de ce premier siècle hégirien, il aura notamment l’honneur de présider, en 58H (678G), la prière funéraire sur ʿĀʾisha. (…) »

Retrouvez cet extrait dans « Les 101 grands hommes de l’Islam », en vente ici :

https://www.sarrazins.fr/…/les-101-grands-hommes-de…/