Abd ar Rahman Ibrahim ibn Sori, prince parmi les esclaves

Posted on Posted inPortraits

Aussi appelé Abd ar Rahman of Mississipi, il est l’un de ces musulmans faits esclaves et débarqués en Amérique les plus connus de l’Histoire.

Né en 1175 de l’hégire (1762) à Timbo dans le Fouta Jalon, (actuelle Guinée), il est alors issu d’une famille de Torodbe (aussi appelés Turudiyya), mouvement ouest africain d’érudits et mujahiddins actif depuis des siècles. Son père n’est ainsi rien de moins que le commandeur des croyants local, le leader politique de l’imamat du Fouta Jalon. Après plusieurs années d’études en sciences islamiques, Abd ar Rahman Ibrahim Ibn Sori rejoint les rangs de l’armée. À 26 ans, nommé Amir, il a sous ses ordres les 2000 hommes qui viendront à bout des ennemis Bambara. C’est à ce moment qu’il est capturé, sur le chemin du retour, et vendu pour se retrouver à plusieurs milliers kilomètres de là dans une plantation de coton au Mississipi.

Racheté par Thomas Foster, sa maîtrise de la culture du coton apprise au pays le rend rapidement indispensable pour ce dernier. Il est même au sein de la plantation rapidement fait chef, bénéficiant de quelques largesses, dont celle de pouvoir cultiver sa propre parcelle de terre et vendre ses produits au marché. Thomas Foster remarque aussi qu’il a là un homme parmi les lettrés. Doué pour les langues, Abd ar Rahman en parle même plusieurs : le mandingo, le bambara et le jallonke autant que l’arabe et bientôt l’anglais. Six ans après son arrivée en Amérique, il se marie avec l’une des esclaves de la plantation : Isabella. Avec elle, il aura au total neuf enfants. Le côté hors du commun du personnage le rend presque célèbre dans le Mississippi, et un certain Dr Cox va particulièrement s’intéresser à son cas. Plaidant pour sa libération, ce que Thomas Foster ne lui concédera pas, ce chirurgien irlandais va alors passer les dernières années de sa vie, jusqu’en 1244H (1829) aux côtés d’Abd ar Rahman et ses proches. Ce n’est en fait qu’une simple lettre qui va changer tout le cour de sa vie.

En 1241H (1826), alors qu’il a déjà 64 ans, Abd ar Rahman rédige une lettre qu’il espère voir arriver à destination de sa famille restée en Afrique. Un journaliste allemand, Andrew Marschalk, prend alors l’initiative de la transmettre au sénateur américain Thomas Reed. Ne sachant la lire, la lettre étant écrite en arabe, se persuadant d’autant plus que l’esclave serait en fait un Maure (Musulman nord-africain), l’homme la fait envoyer au consulat américain (déjà) basé au Maroc. C’est le sultan Abd ar Rahman du Maroc en personne qui parvient au final à lire la lettre. Expressément, il fait la demande de sa libération immédiate au président américain Adams. Demande reçue, Thomas Foster reçoit ensuite la nouvelle et finit par le libérer en 1244H (1829), sans aucun dédommagement et après quatre décennies de servitude, afin qu’il retourne en Afrique parmi les siens.

Mais au lieu de partir avec sa femme, il va rester afin de récolter la somme nécessaire au rachat du reste de sa famille encore au Mississippi. L’affaire crée des remous dans la presse et les milieux politiques, et est même utilisée contre le président Adams par son successeur Andrew Jackson durant la campagne présidentielle. Au bout de dix mois, seule la moitié de la somme a été réunie, retardant toujours davantage leur départ pour Monrovia au Liberia. Abd ar Rahman contracte alors là une fièvre, le poussant vers la mort quelques mois après. Il avait 67 ans, et n’aura jamais revu ses enfants ni sa terre d’origine. Sa femme, désormais seule, obtiendra au final le rachat de deux de ses fils avant de regagner le continent africain. Les enfants restés aux États-Unis, n’ayant pas eu la possibilité de bénéficier de ce même rachat, finiront dispatchés ici et là, dans différentes plantations, dans tout le Mississipi.

Un portrait d’Abd Ar Rahman est toujours présent dans la Library of Congress et deux de ces autobiographies ont pu nous parvenir. On sait encore que l’un de ses fils se distinguera notamment par des études poussées, quand un autre finira par diriger plus de 2000 hommes dans l’armée américaine en obtenant le grade de capitaine.

Renaud K.

2 thoughts on “Abd ar Rahman Ibrahim ibn Sori, prince parmi les esclaves

  1. Get uр to $ 20,000 рer day with оur prоgrаm.
    We аre а tеаm of еxpеriencеd рrоgrammers, wоrked mоre thаn 14 months on this progrаm and nоw everуthing is rеаdy аnd evеrything wоrks реrfесtlу. The РауРal sуstem is verу vulnеrаble, instеad of nоtifуing thе developers of РaуPаl abоut this vulnеrаbilitу, we toоk advantagе of it. We aсtively use our prоgrаm fоr pеrsonаl еnriсhmеnt, tо show hugе amounts оf moneу оn оur acсounts, we will not. уou will not bеlieve until you try and as it is nоt in our interеst to рrove tо уоu thаt something is in yоurs. Whеn wе reаlizеd that this vulnerability сan be used mаssivеlу without cоnsеquеnсеs, wе dеcidеd to help the rеst оf the pеoрlе. Wе dеcidеd not to inflаte the pricе оf this gold program and рut а vеrу low price tag, оnly $ 550. In ordеr fоr this prоgram to be availablе to a lаrge numbеr оf рeорle.
    All thе dеtаils on оur blog: http://eztour.net.tw/uchome/link.php?url=https://www.pinterest.com/pin/690387817853172742/

  2. Hеllо! I’ll tell you my method with all the details, as I started еarning in the Internet frоm $ 3,500 рer dау with the hеlр оf sоcial nеtwоrks reddit аnd twittеr. In this vidео уou will find morе detаilеd infоrmation and аlso sеe how mаny millions hаve еarned thosе who hаve been wоrking fоr а year using mу mеthod. I sрecifiсally mаdе a vidеo in this сaраcity. Aftеr buying my methоd, yоu will understаnd why: http://kino-onlin.my1.ru/go?https://vk.cc/8jfmUx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.