Le 20 juin : Naissance d’al-Ẓāhir

Le 20 juin 1005 (395H) nait le calife al-Ẓāhir. Calife chiite ismaélite de la dynastie des Fatimides, il est le fils du célèbre – autant pour sa présumée démence que pour ses percussions religieuses – calife précédent, al-Ḥakīm. Al-Ẓāhir n’a alors que 16 ans quand il arrive au pouvoir quand son père disparaît dans des circonstances floues. Jugé trop jeune pour régner, c’est sa tante Sitt al-Mulk qui assure la régence, laissant le soin à un certain Midad, un esclave de Nubie, d’élever au rang de grand le jeune calife. Sa tante rendant l’âme quelques années plus tard, al-Ẓāhir a alors en son pouvoir un territoire allant de la Libye à la Syrie; oscillant entre paix et guerre avec les Byzantins, il allait surtout tâcher d’éteindre un mouvement né de la mort de son père et l’ayant porté en divinité : les druzes. Plus conciliant que son père avec les sunnites et chrétiens de son Etat, il permet entre autres la reconstruction de l’Église du Saint-Sépulcre, jadis détruite par son père. Al-Ẓāhir mourrait finalement de la peste à ses 31 ans. 

Renaud K.

Pour en savoir plus :

  • Marius Canard, « Fâtimides », Encyclopédie de l’islam, seconde édition, vol. 2, 1965, p. 870-882
  • Henry CorbinHistoire de la philosophie Islamique, Paris, Gallimard, 1974 (1964).
  • Michael Brett, The Rise of the Fatimids, Brill, Leyde, 2001.
Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produits dans votre panier.