Le monde de Piri Reis

Piri Reis est un des grands amiraux les plus fameux de la flotte ottomane du 16ème siècle chrétien, et surtout son cartographe le plus célèbre.

Frère du corsaire Kemal Reis, il va s’illustrer dans nombre de batailles navales de la Mer rouge à l’Océan Indien. Soupçonné de collusion avec les Portugais et en mauvais terme avec l’un des plus hauts gradés de l’Empire, il sera finalement capturé et décapité au Caire, âgé qu’il était de 90 ans. Mais si son nom continue à tourner dans les milieux savants, c’est surtout pour ses travaux de cartographe. Auteur du Kitab I Bahreïn, ou le Livre de Navigation, comprenant plus de 200 cartes, il va réaliser sur la base de ses observations et cartes personnelles, parfois antiques, deux mappemondes, en 919 de l’hégire (1513) et en 934 H (1528), qui feront date. Sa plus discutée, nommée la carte de Piri Reis, fut re-découverte en 1347 H (1929) au cours de la rénovation du Palais de Topkapi à Istanbul. Fragment d’une carte plus grande, elle a pour certains la particularité de présenter ce qui semble être une partie des côtes terrestres (cachées sous la glace depuis 10 000 ans) de l’Antarctique, découvertes pourtant qu’au 19ème siècle chrétien. Hypothèse infirmée par d’autres, pour qui ce ne serait là que les contours des côtes de l’Amérique du Sud.

Renaud K.