Jean Thévenot, dans la Constantinople de 1655

“ (…) Le quatrième commandement des Turcs est la charité ; par ce commandement, ils sont obligés de donner tous les ans aux pauvres la quarantième partie de leurs biens. S’ils ont de pauvres parents, ils les doivent préférer aux autres, s’ils n’en ont point, ils doivent donner leur aumône à leurs propres voisins, et […]

Extrait I Ces capitales de l’Islam : Médine

Résidence du Prophète Muḥammad ﷺ après son émigration, Médine est la deuxième cité sainte de l’islam après La Mecque. Originellement nommée Yathrib, on retrouve déjà des traces d’elle dans les écrits de Ptolémée et Étienne de Byzance dès l’Antiquité. Peuplée de certaines des tribus juives les plus puissantes de la péninsule arabique, Médine est à […]

Le jardin en Islam

(…) Avec l’émergence de nombre d’avancées techniques, du 8e au 11e siècle chrétien, le style du jardin d’Orient se distingue davantage. L’usage de l’eau par l’homme instaure alors une architecture paysagiste tout à fait innovante, marquée par une dimension rayonnante et une signature qui lui est désormais propre. Du 9e au 12e siècle chrétien, les […]

De l’Emirat des Sa’ūd – extrait

(…) Ainsi, en 1220H (1805), Sa’ūd arrive après moults combats, à faire la conquête de Médine. Sur place, justifiant le fait que le Prophète (pssl) n’eut besoin des offrandes présentes autour de son tombeau, les Nejdites repartent de la ville – à l’image de ce qu’ils avaient fait plus tôt à Kerbala – avec un […]

De la prise de Constantinople – extrait

« À la fin du mois de mai de l’année 1453 de l’ère chrétienne, les protagonistes des deux côtés montrent chacun des signes de fatigue; Mehmed, souverain des Ottomans, tente à nouveau d’obtenir la reddition de la ville en proposant la levée du siège en échange d’un tribut de 100 000 besants d’or. Constantin, l’empereur des […]

De l’Arabie des al-Sa’ūd

Issu des Banū Ḥanīfa, une ancestrale tribu arabe, les Sa’ūd ont au milieu du 18e siècle chrétien leur émir en la personne de Muḥammad Ibn Sa’ūd. Dirigeant la cité de Dir’iya, ce dernier est alors un notable parmi d’autres quand il fait la rencontre d’un imam à la réputation déjà solidement ancrée dans la région […]

Le califat de Cordoue

(…) La dynastie de Cordoue manque toutefois de disparaître de l’Histoire sous le règne de ‘Abd Allāh (274H-299H/888-912), un marginal qui n’est guère intéressé que par la chasse et délaisse complètement les affaires de l’État. Au terme de son intermède désastreux, les Omeyyades ne contrôlent plus que les banlieues de la capitale, tandis que les […]

Un Viking à Bagdad, ou l’épopée des Norois en terre d’Islam

(…) À la même époque, d’autres guerriers normands traversent la mer Baltique et s’imposent aux Slaves. L’un de leurs chefs, Riourik (ou Riurik), fonde ainsi en 246 H (860) la principauté de Novgorod, entre les villes actuelles de Saint-Pétersbourg et Moscou. Si la principauté ne marquera que peu l’Histoire, elle va ni plus ni moins […]

Les Fatimides, ou l’ère des califes chiites

(…) Détruisant les forces des dynasties aghlabides et rostémides (des Ibadites), le prédicateur et combattant chiite fait ensuite de l’Ifriqiya le fief des Ismaéliens. Le moment est ainsi choisi par Ubayd Allah ibn Husayn, imam des Ismaélites en son temps, d’entrer en scène. D’imam, il franchit le pas qui le fera alors entrer directement en concurrence […]